Be Curious
Le blog de l'art de vivre en Duplex-Jardin
frais annexes construction maison

Des frais annexes pour la construction d'une maison ? Exit les mauvaises surprises !

Comme vous peut-être, j’ai récemment décidé de déménager. Et d’être enfin propriétaire ! La vie… dans mon chez-moi bien choisi, construit comme je le veux vraiment. Joli projet. J’ai donc fait mes comptes, mon budget… et au fil de mes investigations, je me suis aperçue qu’au prix du terrain et de la maison s’ajoutait une foule de frais annexes. J’avais conscience de certains, mais pas de tous. J’ai donc cherché une solution plus simple, me permettant d’éviter toute ces lignes supplémentaires dans les sommes que je devrai débourser. Et là, je suis tombée nez-à-nez avec Carré de l’Habitat et ses Duplex-Jardin®… qui, tout en me simplifiant la vie, me permettraient d’éviter de bien mauvaises surprises concernant les frais supplémentaires liés à la construction d’une maison… ainsi que les risques concomitants de dépassement imprévu de mon budget ! Quels frais ? Voici en quelques lignes ceux que l’on doit prévoir si l’on construit seul… et ceux qu’un projet Carré de l’Habitat permet d’oublier !

1. Frais de notaire pour l’achat du terrain : diminuez-les !

Vous le savez certainement, acheter un terrain implique tout d’abord de payer des frais de notaire… Également appelés « frais d’acquisition », ils sont, si vous l’achetez à un particulier, d’environ 8 % du prix dudit terrain. Une belle somme ? Certes ! Mais sachez que la rémunération du notaire à proprement parler – très encadrée – ne représente en réalité qu’une petite part de ce pourcentage ! Inutile, donc, de lui reprocher sa facture… Le reste se compose en fait d’impôts et de taxes, que le professionnel collecte pour le compte du Trésor Public.

Prévoyez aussi d’ajouter, à ces 8 %, divers « débours », comprenant par exemple extrait de cadastre, certificat d’urbanisme, etc.

En optant pour une solution Duplex-Jardin®, j’ai diminué ces frais, puisque le prix du logement comprenait l’achat du terrain. Un premier bon point non négligeable ! Je tiens à rappeler qu’un achat pour un bien neuf représente environ 3 % du prix du logement.

2. Frais d’aménagement du terrain : simplifiez-vous la vie !

Vous envisagez de construire ? Avez-vous pensé aux dépenses nécessaires à son aménagement ?

Petit tour d’horizon de ce côté-là :

  • Frais de bornage : il s’agit de fixer précisément les limites de votre terrain. Un géomètre expert intervient alors, pour un peu plus de 1000 euros (mais cela dépend évidemment de la taille du terrain !), afin d’installer des repères matériels appelés bornes.
  • Frais d’accessibilité, de viabilisation et de raccordement : si vous achetez votre terrain en « diffus » et non en lotissement, vous n’y couperez pas ! Il faudra bien le rendre accessible, installer les dispositifs nécessaires puis le raccorder aux services d’eau, d’eaux usées, de gaz, de téléphone, d’électricité… Ces travaux représentent 10 à 20 % du prix du terrain.
  • Frais d’étude de sol : obligatoire depuis peu dans certains cas (terrain non bâti constructible situé en zone à risque argile et dans les secteurs où les dispositions d’urbanisme permettent la réalisation de maisons individuelles), une étude de sol permet de connaître avec précision la nature du sous-sol ou la stabilité de votre terrain… Généralement à la charge du vendeur du terrain ! Comptez alors entre 1500 et 3000 euros (ce n’est qu’un ordre d’idée !).
  • Frais de terrassement : indispensable pour préparer le terrain à accueillir votre nouvelle construction, le terrassement fait également gonfler la facture ! Très variable, son coût est chiffré au cas par cas.

Notez que, si vous décidez d’opter pour un projet comme le Duplex-Jardin® Carré de l’Habitat, la plupart de ces frais seront inclus dans l’offre globale qui vous sera faite ! Bien pratique, me semble-t-il…

3. Frais d’emprunt pour votre maison : laissez-vous conseiller !

Si comme moi vous devez avoir recours à un crédit pour financer la construction de votre maison, viennent ensuite les frais liés à cet emprunt : frais de dossier, frais d’assurance décès-invalidité et frais de garanties (hypothèque, caution d’un organisme spécialisé ou IPPD -Inscription privilège prêteur de deniers-), qui requièrent parfois un acte notarié. Ajoutez à cela d’éventuels frais d’assurance perte d’emploi (non obligatoires !) et de possibles intérêts intercalaires, si votre prêt est débloqué progressivement, au fur et à mesure de l’avancement de vos travaux.

Quoi qu’il en soit, contactez bien sûr plusieurs établissements pour trouver le meilleur compromis… ou décidez-vous plutôt pour un Duplex-Jardin® : vous pourrez alors faire confiance à des experts qui dégotteront, pour vous, la solution idéale ! Les meilleures offres de prêts immobiliers ? Le service Banq’o sera là pour vous. Carré de l’Habitat propose en outre des garanties exclusives et automatiquement incluses dans votre contrat, qui sécurisent votre achat face aux aléas de la vie (décès, perte d’emploi…). Leur nom ? O’kazou. Rendez-vous par ici !

4. Honoraires divers : optez pour du tout compris pour éviter les frais cachés !

Agent immobilier, architecte, maître d’œuvre ou société de construction : n’oubliez pas que, sauf si vous faites confiance à un promoteur comme Carré de l’Habitat (un responsable de projets vous accompagnera alors du début à la fin…), il faudra les payer...avec le risque que la facture augmente à chaque difficulté rencontrée sur le chantier ! Il peut ainsi être intéressant de garder à l’esprit qu’un contrat VEFA ou CCMI propose quant à lui un prix définitif que seul un avenant avec accord du client peut modifier. Un problème sur le chantier ? Ce n’est pas le client qui paye !

Quoi qu’il en soit, si vous achetez votre terrain par l’intermédiaire d’un agent immobilier, celui-ci vous demandera une commission d’environ 5 % du prix du bien. Si vous sollicitez un architecte ou un maître d’œuvre pour concevoir votre projet et suivre votre chantier, il faudra prévoir 10 % du coût de votre construction. À ce sujet, il est important de savoir que si la surface de plancher de votre future habitation est supérieure à 150 m², la validation d’un architecte sera obligatoire… Intéressant : un promoteur comme Carré de l’Habitat vous fera une offre dans laquelle tout sera compris !

5. Taxes et autres participations financières

Frais bancaires, honoraires d’architecte, frais de notaire… en fait tout ça, je m’en doutais… Mais en me renseignant pour faire construire ma propre maison individuelle, j’ai été surprise d’apprendre l’existence de taxes et d’autres participations financières dont je n’avais jamais entendu parler et qui seraient à ma charge (donc potentiellement à la vôtre !).

Voici les deux plus importantes :

La première, la « taxe d’aménagement », était autrefois appelée « taxe locale d’équipement ». Elle dépend de la surface du bien, d’une valeur forfaitaire et d’un taux fixé par les collectivités territoriales (une part communale, une part départementale et une part régionale). Pour plus d’informations et une évaluation de son montant, vous pouvez consulter le site du Ministère de la cohésion des territoires… Un simulateur est en ligne !

Autre dette dont vous devrez vous acquitter si vous décidez de construire : la « participation au financement de l’Assainissement Collectif ». Elle ne vous concerne, soit dit en passant, que si vous résidez dans une commune dotée d’un réseau de tout-à-l’égout. Dans le cas contraire, ce sera à vous d’installer un dispositif d’assainissement individuel… à prendre évidemment en considération dans votre budget !

Pratique : dans le cadre d’un contrat VEFA, comme avec Carré de l’Habitat, ces frais sont déjà pris en charge par le promoteur !

6. Assurance dommages-ouvrage : ne vous en préoccupez pas…

Autre surprise si vous n’étiez pas au courant : si vous faites construire votre maison et en tant que maître d’ouvrage, vous êtes tenu(e) de souscrire une assurance dommages-ouvrage. Il vous en coûtera entre 2 et 3 % du prix de votre nouvelle habitation… mais seront pris en charge, grâce à elle, d’éventuels dommages constatés au moment de sa réception : infiltrations, grosses fissures, etc.

Notez que cette assurance sera comprise dans le prix d’un contrat VEFA ou CCMI : le Duplex-Jardin® Carré de l’Habitat, là aussi, présente un véritable avantage
Plus d’infos par ici.

7. Frais annexes d’aménagement : prévus voire inclus, c’est mieux !

Si vous construisez, n’omettez pas de prévoir, dans votre budget et, le cas échéant, au moment de la souscription de votre prêt, les frais d’aménagement intérieur et extérieur de votre maison ! Cuisine équipée, salle de bains à la hauteur de vos espérances, déblais et remblais du terrain, portail d’entrée et clôture, plantations dans le jardin… la facture grimpe vite, et il faut vraiment – mais alors vraiment ! – penser à tout dès le départ !

Si j’ai fait, pour ma part, confiance à Carré de l’Habitat, je me suis néanmoins débrouillée pour disposer d’une petite « réserve »… et j’ai eu bien raison car, dans mes calculs et dans mon enthousiasme de passer à plus grand, j’avais totalement oublié qu’il me manquerait tout simplement… des meubles !!!

La bonne nouvelle, c’était qu’était compris dans le prix de mon Duplex-Jardin®, entre autres, les éléments de la terrasse et du jardin (point d’eau, électricité, clôture, engazonnement, etc.). Sans nul doute un bon plan pour ma tranquillité d’esprit !

Il va sans dire que viendront ensuite, une fois vos murs investis par votre petite famille, taxe foncière, taxe d’habitation, redevance d’enlèvement des ordures ménagères… Mais à ce titre et sur le principe, tout le monde est plus ou moins logé à la même enseigne (avec quelques différences suivant que vous êtes locataire ou propriétaire) : ces frais-là devront aussi être anticipés et intégrés à votre budget annuel… À méditer également 😉 ! Je pense avoir fait le tour des principaux frais annexes à prévoir pour la construction de votre maison et espère vous avoir aidé(e), grâce à ce retour d’expérience, à vous simplifier la vie et à éviter les mauvaises surprises !

Si cela vous intéresse et que vous souhaitez, en plus des frais annexes, bien maîtriser les normes applicables pour la construction d’une maison, c’est par ici !

Sarah

A voir aussi

Vous êtes intéressés par l’art de vivre en Duplex-Jardin® ?
Soyez les premiers avertis des nouveaux programmes dans votre région :