Be Curious
Le blog de l'art de vivre en Duplex-Jardin
achetez une maison avant 30 ans avantages

Acheter une maison avant 30 ans : que d’avantages !

Vous avez moins de 30 ans mais hésitez à acheter déjà votre maison, appartement ou Duplex-Jardin® ? Ne soyez pas si frileux, alors que tant de raisons vous poussent objectivement à franchir le pas ! Il n’y a en réalité pas d’âge pour devenir propriétaire, et je dirais même que plus on investit tôt, mieux on s’en sort plus tard. Dans votre cas il y a quelques années, je suis aujourd’hui bien contente de m’être lancée… et je m’en vais, dans ce billet, vous expliquer les arguments entendus ça et là qui m’ont poussée à le faire. C’est parti !

1. Achetez une maison jeune pour rembourser plus vite…

Acheter avant 30 ans, c’est d’abord s’ouvrir les portes d’un remboursement rapide ! Reconnaissez que l’on n’a généralement, à cet âge-là, que peu d’obligations d’ordre financier ou de charges familiales… ou, quoi qu’il en soit, certainement pas 3 ados ou jeunes adultes dont il conviendrait de financer les études ! Voilà le moment idéal pour prendre des engagements financiers : vous pouvez vous permettre d’honorer des traites plus importantes… et vous offrir la chance d’avoir plus ou moins soldé le prêt de votre habitation principale au moment où vos enfants – pour ne citer qu’eux – vous coûteront le plus cher.

Et une fois votre emprunt remboursé, votre pouvoir d’achat sera nécessairement supérieur : vous disposerez en plus chaque mois, dans votre budget, du montant de vos anciennes mensualités... Ajoutez à cela l’évolution prévisible de votre salaire à la hausse si votre carrière prend son envol, et vous vivrez, même avec des charges supplémentaires, bien plus confortablement !

2. Mettez-vous en mesure de réinvestir rapidement dans d’autres projets

Remboursement rapide, disais-je ? Je viens d’évoquer l’avantage que cela représente au moment où votre vie familiale tend à vous coûter plus cher… Mais solder assez jeune votre prêt vous facilitera aussi les choses lorsque d’autres projets pointeront le bout de leur nez : déménagement dans un logement plus grand, mieux situé et/ou plus agréable (pensez au Duplex-Jardin® 😊 !), voyage au bout du monde avec votre moitié, achat d’un camping-car ou d’une résidence secondaire, investissement dans le locatif…

Acheter une maison jeune, c’est ainsi tout simplement s’ouvrir, pour l’avenir, le champ des possibles ! Vous commencez à vous constituer un capital avant 30 ans… ce qui vous permet de le réinvestir intelligemment par la suite.

3. Des taux d’intérêt bas ? Ne vous laissez pas freiner par votre jeune âge pour acheter !

Moins de 30 ans maintenant ? Sans que votre âge n’entre directement en ligne de compte cette fois-ci, il ne faudrait en aucun cas que le fait d’être jeune vous freine dans votre investissement au moment où les taux d’intérêt sont pour le moins bien bas ! Impossible en effet de prévoir ce qu’ils seront d’ici 3 ans, 5 ans, 10 ans !!! Il se peut que vous regrettiez alors d’avoir trop attendu… et de vous retrouver nez-à-nez avec des taux de 3 % (ou plus !) lorsque leur moyenne frôle à l’heure actuelle les 1 % (emprunt sur 15 ans). 

Pensez d’ailleurs, si vous devez négocier un prêt, à passer par un courtier. Mieux encore, le service Banq’O de Carré de l’Habitat si vous choisissez d’investir dans un Duplex-Jardin® ! Il vous propose un accompagnement personnalisé dans la recherche de financement pour votre projet immobilier après définition de votre budget… et vous fait profiter, grâce à ses partenariats privilégiés avec des établissements bancaires ou de courtage, des meilleures offres de prêt du moment !

4. Achetez une maison avant 30 ans... et profitez de certaines aides !

Dans le projet d’investissement, être jeune est un atout ! Les banques, en particulier, ont tendance à vous privilégier, toutes intéressées qu’elles sont de récupérer de nouveaux clients pleins d’avenir et de les fidéliser… Elles sont de fait moins frileuses qu’il y a quelques années, et enclines à octroyer des prêts à des conditions avantageuses aux jeunes adultes. C’est le moment de sauter sur leur bienveillance… Notez aussi que l’assurance de votre prêt immobilier vous coûtera d’autant moins cher plus vous investirez tôt...

Il existe en outre, actuellement, certaines aides financées par l’État et destinées notamment à faciliter l’accès à la propriété et ce, indépendamment de l’âge auquel on les demande. Aucune obligation, donc, d’avoir moins de 30 ans ! Mais autant en profiter pendant qu’elles existent ! Il serait dommage que le fait d’être jeune et de trop hésiter à investir vous fasse passer à côté...

Je veux parler principalement :

  • Du Prêt conventionné : un prêt à taux plafonné en fonction de la durée de l’emprunt, et octroyé sans conditions de ressources. Il s’obtient auprès de certains établissements de crédit ayant passé une convention avec l’État.
  • Du Prêt accession sociale : il a pour but de favoriser l’accession à la propriété des familles aux revenus modestes. Il est accordé par un établissement financier ayant une convention avec l’Etat. Pour pouvoir en bénéficier, il faut remplir certaines conditions.
  • De l’Aide personnalisée au logement (APL) : une aide financière destinée à faire baisser le montant des loyers, des redevances (pour les personnes résidant en foyer) ou – et c’est ce qui nous intéresse – des mensualités d’emprunt. Sous conditions de ressources ! Cependant, les conditions pour bénéficier de l’APL accession ont changées depuis 2018. Dorénavant, les propriétaires doivent avoir souscrit un prêt aidé tel qu’un Prêt accession sociale ou un Prêt conventionné auprès d’une banque partenaire de l’État pour en bénéficier.
  • Du Prêt à taux zéro (PTZ) : un dispositif de soutien à l’accession à la propriété des ménages à revenus modestes et intermédiaires. Gratuit, il s’adresse aux primo-accédants ! C’est votre cas ? Foncez ! Notez toutefois que vous devrez remplir certaines conditions pour être éligible à cette aide… mais il ne coûte rien de vous renseigner !

5. Investissez avant 30 ans, et ne perdez plus de loyers !

Si les jeunes travailleurs ont plutôt tendance à opter pour la location, cette solution n’est pas nécessairement pour tous la plus avantageuse sur le plan financier… Logique ! Alors que les loyers versés à votre propriétaire semblent comme s’être évaporés dans la nature une fois que vous rendez l’appartement, ils pourraient vous permettre, utilisés comme remboursement d’un emprunt immobilier, de devenir lentement mais sûrement propriétaire ! Un bon investissement sur la durée !

Vous pourrez même décider de louer votre bien à un tiers si vous décidez de déménager… et sur ce plan-là, les Duplex-Jardin® se révèlent particulièrement intéressants : leur emplacement (généralement au vert mais non loin d’une grande ville et avec, sur place, toutes les commodités nécessaires) et les prestations qu’ils affichent en font en effet des biens très demandés par les familles. Vous trouverez donc nécessairement un locataire et ce, sur la durée !

6. Constituez-vous, tôt, un patrimoine… et préparez dès à présent votre retraite !

Personne ne sachant de quoi l’avenir sera fait, il me semble judicieux, pour vous mettre vous et votre famille à l’abri de toute difficulté financière par la suite, de vous constituer au plus tôt (même avant 30 ans !) un patrimoine. Habitation principale, mais pourquoi pas aussi investissement locatif, vous permettront, une fois les remboursements terminés, d’éliminer de vos dépenses celles liées à votre logement… voire de percevoir en prime quelques loyers bienvenus. Un revenu complémentaire non négligeable, que vous pourrez éventuellement réinvestir dans un autre logement, et ainsi de suite. Plus vous commencez tôt, plus vous vous donnez la possibilité de vous offrir non seulement une vie de famille mais aussi une retraite confortable ! Car il faut bien admettre que les pensions versées se révèlent parfois bien décourageantes… Anticiper votre retraite même avant 30 ans : malin !

Attention toutefois à faire les bons choix en matière d’investissement immobilier : optez uniquement pour des biens faciles à louer ou à revendre ! On évite les étages en hauteur sans ascenseur, les quartiers peu demandés, les appartements trop sombres et les immeubles mal entretenus. Je l’ai déjà suggéré mais y reviens : dans l’optique de vous constituer un patrimoine, pensez aux Duplex-Jardin®, qui présentent tous les atouts nécessaires, se revendant aussi facilement qu’ils attirent et fidélisent des locataires…

7. L’immobilier avant 30 ans : un placement sécurisé !

Notez enfin que, si l’on peut bien entendu opter pour d’autres types de placements (actions, livrets d’épargne, etc.) lorsqu’on dispose d’un petit pécule, l’immobilier reste l’un des moins risqués et des plus rentables d’entre tous ! Même si vous avez moins de 30 ans, il est à privilégier… les Français ne s’y trompant d’ailleurs pas puisque la pierre reste leur placement préféré

Alors, convaincu(e) ? Je ne reviendrais en tout cas, pour ma part, pas en arrière ! Alors que je m’apprête à fêter mes 35 ans, il ne me reste plus que 5 ans de remboursement pour ma maison !!! Mes 2 enfants grandissent… et lorsque le premier aura 18 ans et quittera le cocon familial, j’aurai de quoi lui offrir une chambre d’étudiant puisque mon prêt sera alors tout juste soldé ! Un timing parfait, je dois dire… et je vous souhaite de pouvoir dire de même d’ici quelques années…

Hélène

A voir aussi

Vous êtes intéressés par l’art de vivre en Duplex-Jardin® ?
Soyez les premiers avertis des nouveaux programmes dans votre région :