Un escalier, ce n’est jamais qu’un escalier ? Je dis non ! Ces marches qui nous portent peuvent aussi se transformer en élément phare de notre déco. Pour leur donner du style, inutile de détruire pour repartir de zéro : un simple relooking bien pensé fera parfaitement l’affaire. Jouons avec les matériaux et les couleurs, mixons les styles, associons des nuances originales, ajoutons des objets déco, revoyons l’éclairage… Contremarches, mais aussi murs, rampes, garde-corps et luminaires accueilleront avec bonheur ce petit coup de pep’s.
Allez… Voici quelques idées et 2-3 astuces pour décorer votre escalier d’intérieur. À vous de piocher !
 

1. Je décore marches et contremarches

Sortez vos pinceaux ! La peinture peut à elle seule faire des merveilles. Même si vous souhaitez profiter du bois, vous pouvez néanmoins peindre vos contremarches dans une couleur pastel ou plus vive. Le contraste sera du plus bel effet. Autre solution : de la peinture – mais aux nuances bien choisies – partout. Marches et contremarches de même couleur, se répondant dans les tonalités ou carrément contrastées : tout est possible. Petite remarque : une couleur vive redynamise un escalier d’intérieur en deux temps trois mouvements. Si c’est de l’élégance, de la luminosité et un effet d’espace que vous recherchez, repeignez tout en blanc ou dans un gris perle.
Décoration plus originale : numérotez de façon industrielle les marches et contremarches de votre escalier d’intérieur, ou utilisez-les comme supports de petits mots et autres pensées qui vous tiennent à cœur. Et pourquoi pas de la peinture ardoise pour pouvoir effacer et réécrire à loisir ? Vous pouvez aussi utiliser la perspective de votre escalier pour y révéler vos talents de peintre (ou tricher avec des pochoirs…) et l’orner d’une sorte de fresque verticale.
Autre idée : coller du papier peint sur les contremarches. En fouinant, je suis notamment tombée sur une idée dont l’esthétique m’a parlé : divers papiers peints au thème identique (en l’occurrence de grosses fleurs stylisées) mais de couleurs différentes sur chaque contremarche. Effet garanti !
 

2. J’habille les murs

Un (ou plusieurs) mur vide longe votre escalier ? Si le minimalisme dans la décoration de votre escalier d’intérieur peut être un choix réfléchi - notamment si la couleur se révèle un peu osée et fait office de déco à elle seule - je préfère quant à moi opter pour autre chose dans une cage d’escaliers. Après un bon coup de peinture permettant de rafraîchir l’ensemble, et en gardant toujours à l’esprit le mouvement de montée et de descente qu’implique l’endroit, je vous propose d’y disposer des cadres savamment choisis. 
 
Option 1 : une composition de photos ou de petits cadres aux formes et aux couleurs différentes mais complémentaires – ou carrément dépareillés ! 
 
Option 2 (possible uniquement s’il y a un peu d’espace) : un grand tableau ou une grande affiche occupant une bonne partie du mur et bien éclairé. Outre le fait de donner au mur un caractère bien trempé, ce type de déco peut, au besoin, dissimuler quelques imperfections. 
 
Si les cadres et autres affiches ne vous font ni chaud ni froid, vous pouvez opter pour une peinture contrastée des murs, qui donne relief et perspective à l'escalier en lui-même. Vous pouvez aussi recouvrir tout un mur de miroirs. Effet d’espace et luminosité assurés, mais il faut assumer… Il y a sinon les traditionnels papiers peints. Loin d’être forcément banals, certains peuvent créer un puissant effet visuel ! À ne pas éliminer d’un simple revers de main. 
 

3. Je soigne l’éclairage de ma montée d’escalier 

Comme partout dans une maison, un appartement ou un Duplex-Jardin®, l’éclairage fait beaucoup dans l’atmosphère du lieu. Dans les escaliers, il est particulièrement important, et pourtant souvent négligé. Fonctionnel (pour éviter tout simplement les accidents en rendant les marches plus visibles), esthétique, ou les deux à la fois, il peut prendre différentes formes.
Installez par exemple une ou des suspension(s) : vintages, modernes, designs ou amusantes, elles donneront forcément un coup de pep’s à votre escalier d’intérieur… Pour un côté aérien et frais, optez pour des suspensions en papier ! 
Vous pouvez également ajouter à votre déco de montée d’escalier de petites lampes LED autocollantes. Dotées de cellules détectrices d’absence de lumière et/ou de mouvement, vous pouvez les choisir d’intensités ou de couleurs différentes. Parfait, en somme. 
Autre possibilité plus originale : des rubans adhésifs dans la contremarche !
Quoi qu’il en soit, pensez à réfléchir à vos déplacements dans l’escalier avant d’y installer vos sources de lumière : suspensions suffisamment hautes pour éviter toute collision avec des têtes, appliques ne restreignant pas le passage, etc. 
 

4. Je repense la déco de ma rampe d’escalier

Une rampe ou une rambarde, ça apporte la touche finale à un escalier. Et la touche finale, il faut la soigner !
Côté rambarde, tous les coups sont permis : inox, bois, verre, plexi, etc. Vous trouverez forcément le matériau qui vous correspond tout en s’adaptant au reste de votre déco. 
 

5. Je ponctue ma montée d’escalier d’objets déco

Un petit détail original qui attirera forcément les regards, faisant gravir quelques dernières marches déco à votre escalier : l’utilisation d’objets divers et variés pour en rythmer la montée. Pensez photophores, vases, statuettes, mais aussi petites plantes, et disposez-les judicieusement. Vous créerez une perspective intéressante pour votre déco de montée d’escalier en plaçant un élément suffisamment imposant sur la dernière marche ou le palier d’arrivée.
 
Hélène
 
Si vous vous installez dans un Duplex-Jardin®, votre montée d’escalier aura déjà été bien pensée à votre arrivée. Vous pouvez néanmoins exploiter quelques-unes de ces astuces pour en peaufiner la déco… ou les garder sous le coude lorsque, d’ici quelques années, vous serez tenté(e) par un petit relooking !