Be Curious
Le blog de l'art de vivre en Duplex-Jardin
 amenagement-jardin-zen-creer-coin-paradis-asiatique-pierres.

J'aménage un jardin 100% zen

Un peu de sérénité dans ce monde de brutes ? Et si vous la trouviez au jardin ? Et si, ce jardin, vous le conceviez justement pour cela ? Je me suis en tout cas penchée sur la question car moi, le jardin zen m’attire ! Pas exactement celui des Japonais : leur culture est la leur et il serait vain de vouloir en intégrer strictement tous les codes. Je vous propose plutôt d’en sélectionner les idées les plus inspirantes, et de les adapter de manière à vous créer un espace de détente absolue, une ambiance apaisante en extérieur, un lieu vous permettant de vous ressourcer…

Voici donc une sélection de 9 principes qui vous permettront d’aménager votre jardin zen. C’est parti ? 

1. BIEN DÉLIMITER L’ESPACE ET… LES ESPACES !

C’est bien un résultat harmonieux que vous recherchez ? Alors première étape : OR-GA-NI-SER. Car paradoxalement, un jardin zen nécessite une sacrée réflexion en amont !
Il faut avant tout bien définir l’espace qui sera utilisé (pas nécessairement tout votre jardin, surtout s’il est grand), et déterminer comment il sera délimité : clôtures en bois exotiques, haies de bambous, ardoises plantées à la verticale… Il faut ensuite en concevoir un plan précis (sur papier, pas seulement dans votre tête !), sur lequel seront indiqués formes des espaces, matériaux et couleurs prévus pour chacun (galets, petits cailloux, bois, etc.), plantes à installer (pensez à leurs couleurs et leur période de floraison), équipements éventuels (fontaine, petit pont, pas japonais…) et autres éléments de décoration (statue, lanterne…). Pensez aussi à prendre en compte la position du soleil aux différents moments de la journée pour jouer subtilement avec zones ensoleillées et endroits plus ombragés. Gardez enfin à l’esprit que pour aménager un jardin zen, il faut espacer les différents éléments afin de les mettre en valeur.
Tout, tout, tout doit être réfléchi, pour un jardin qui saura vous conduire à la paix intérieure… Rien que ça. 

2. LE MAÎTRE-MOT DE L’AMÉNAGEMENT D’UN JARDIN ZEN : LA SOBRIÉTÉ !

Le secret d’un jardin relaxant, c’est bel et bien la sobriété. Alors oui, faire simple, c’est en fait compliqué. Mais il vous faudra résister à la tentation d’accumuler. L’idéal est d’articuler l’ensemble du jardin autour d’un élément décoratif savamment choisi : point d’eau, pont, grande lanterne, statue zen… 
Hors de question donc d’ajouter un petit truc par-ci, de poser au hasard une statuette par-là, tout cela parce que ces souvenirs de vacances sont chouettes ! Hors de question aussi d’y multiplier les objets de pacotille évoquant vaguement la culture asiatique. Ce serait du plus mauvais effet… en plus d’être carrément de mauvais goût.
Ne multipliez ni les matériaux, ni les artifices dans votre jardin zen. Évitez soigneusement le clinquant : préférez-lui des éléments en matériaux bruts ou, tout du moins, mats. À bas le vernis ! Côté plantes, ne cherchez pas à caser toutes celles que vous aimez, mais choisissez-les et combinez-les avec soin : trois sortes, de même couleur mais tout en nuances, peuvent suffire.

3. PRIVILÉGIER L’ASYMÉTRIE, LES COURBES ET LES CHIFFRES IMPAIRS

Vous vouliez du symétrique ? Il fallait penser jardin à la Française, pas jardin zen ! Car ici, l’harmonie n’opère qu’en déséquilibre, en courbes et en chiffres impairs. Tout y est pensé sur un mode asymétrique, supposé rappeler le côté aléatoire de la nature. On n’y plante pas les végétaux par 2 ou 4, mais par 3, 5 ou 7. Des pas japonais ? Pareil. Disposez-en un nombre impair. Idem pour les rochers, lanternes, statuettes… 
Reléguez également aux oubliettes allées rigides bordées de haies et autres massifs carrés : sont à l’honneur les petits chemins courbés et les éléments arrondis. Les pierres doivent, quant à elles, être installées tantôt à la verticale, tantôt à l’horizontale.

4. UN AMÉNAGEMENT 100% NATUREL !

Inutile de le dire – mais je le dis quand même : tout, dans un jardin zen, doit évoquer le naturel. Couleurs comme éléments de décor doivent rappeler la nature et en adopter les tons et les matières. Vous installez des meubles de jardin ? Les matières plastiques seront bien sûr proscrites.

5. DES PLANTES : OUI, MAIS LESQUELLES POUR SON JARDIN ?

Dans un jardin zen, le choix des plantes est primordial. Le tout n’étant pas de jeter votre dévolu sur telle ou telle plante sous prétexte que vous la trouvez simplement « jolie » : il faut les penser en combinaison les unes avec les autres ! Doivent donc être prises en considération leurs tailles respectives (associez arbres, arbustes et plantes couvre-sol !), les couleurs de leurs feuillages et de leurs fleurs, mais aussi leurs dates de floraison. A noter : hormis l’iris, on trouve peu de fleurs dans un jardin japonais ! Mais à vous de voir. Attention encore : prévoyez de tailler régulièrement (« en nuage », comme au Japon ?) ce qui doit l’être.

Pour vous guider, voici un petit inventaire de mes plantes « zen » préférées :

Côté arbres, j’ai un vrai faible pour l’érable du Japon, au feuillage vert ou pourpre, les cerisiers, les magnolias et les amandiers. Mais sont également les bienvenus dans un jardin japonais, pins (qui offrent une verdure persistante), pommiers et autres prunus aux petites fleurs nacrées.

Côté arbustes, le buis me semble parfait. On peut aussi penser à l’ilex crenata (originaire du Japon et au feuillage persistant) ou au cognassier du Japon.
Et comme plante couvre-sol, j’opte pour l’helxine (plante vivace tapissante) dont j’aime le vert éclatant ! Sont aussi parfaites sagine, carex ou ophiopogon. Vous ne les connaissez pas ? Je vous laisse le soin de les découvrir en jardinerie… 
À ne pas oublier : le bambou, fidèle ami du jardin zen et allié invétéré pour camoufler murs en béton et autres escaliers indésirables.

6. DE L’EAU : INDISPENSABLE…

Un incontournable dans l’aménagement de votre jardin zen : l’eau. Elle joue un rôle purificateur et ressourçant dont vous auriez tort de vous priver ! Mare, fontaine ou simple pierre à eau (pierre creusée pour former un petit bassin), c’est comme vous l’entendez. Mais elle doit être là. Vous optez pour la première ? Ajoutez quelques lotus ou nénuphars et animez-la de carpes koï : le tableau sera parfait. Une fontaine vous fera quant à elle profiter de l’apaisant bruit de l’eau qui s’écoule… 
 

7. L’IMPORTANCE CRUCIALE DU MINÉRAL

Un jardin minimaliste bien aménagé se doit d’intégrer une bonne dose de minéral : espaces couverts de gravier et galets positionnés judicieusement sont des incontournables. Certains jardins du genre se contentent même, pour évoquer l’eau dont je vous parlais et dont ils font finalement fi, de dessiner des ondes dans du sable ou des gravillons ! 
À ces éléments, on peut adjoindre jarres, pas japonais, voire, pour apporter au jardin zen un léger côté romantique, petit pont en pierre. Il y a en tout cas de quoi faire !

8. DES LANTERNES, ÉLÉMENTS CARACTÉRISTIQUES DES JARDINS JAPONAIS

Autre élément caractéristique du jardin japonais : les lanternes. Évoquant à l’origine l’éclairage de l’entrée de temples bouddhistes, elles sont aujourd'hui surtout utilisées pour leurs vertus décoratives ! Aussi jolies en plein jour que fascinantes de nuit, elles apportent un peu de mystère dans votre jardin zen. Placez-les près de votre point d’eau pour un effet encore plus apaisant.

9. UN ENDROIT OÙ S'INSTALLER

Pensez enfin à aménager, dans votre petit coin de paradis, un coin repos : petit banc (en pierre ou en bois, bien sûr !) doté de jolis coussins, hamac ou balancelle seront parfaits. Vous pouvez aussi opter pour une table et des chaises, si vous avez dans l’idée de vous y installer pour déjeuner ou papoter entre amis.
Mais là n’est pas la fonction première du jardin zen, n’est-ce pas ?
 
Hélène
 
Les parties privatives extérieures des Duplex-Jardin® Carré de l'Habitat constituent d’excellentes bases pour la conception de votre jardin japonisant.

amenagement-jardin-zen-creer-coin-paradis-asiatique-eau
 amenagement-jardin-zen-creer-coin-paradis-asiatique-bambou
 amenagement-jardin-zen-creer-coin-paradis-asiatique-arbre-feuilles

A voir aussi

Vous êtes intéressés par l’art de vivre en Duplex-Jardin® ?
Soyez les premiers avertis des nouveaux programmes dans votre région :