Be Curious
Le blog de l'art de vivre en Duplex-Jardin
parterre de fleurs champêtre sans entretien

Créer un parterre de fleurs sans entretien

Avouez que vous en rêvez : un jardin qui vous permet de profiter du moment présent plutôt que de vous rappeler sans cesse à l’ordre devant tant de choses à faire… Mauvaises herbes à arracher, haies à tailler, fleurs à soigner ? Avec un peu de méthode à la conception, quelques bons réflexes au démarrage et une petite touche de tolérance aux imperfections, tout cela pourrait être de l’histoire ancienne. Comment faire ? Voici 7 pistes pour créer un parterre de fleurs sans entretien.

1. Faites confiance à la nature et adoptez un style champêtre

Conseil numéro 1 : optez en toute conscience pour un « style champêtre ». L’idée est d’accepter une bonne fois pour toutes que votre massif de fleurs ne sera jamais nickel, mais que c’est justement ce qui lui donnera un petit charme en plus. Un jardin souple et naturel en somme.

La nature a beaucoup à offrir lorsqu’elle n’est pas contrainte, et vous verrez certainement apparaître de jolies fleurs que vous n’aurez même pas dû planter… Tirez-en parti au lieu de les considérer comme des mauvaises herbes ! Vous obtiendrez un massif bucolique, qui n’aura rien à envier à l’esthétique d’un jardin à la Française.

Idem pour vos haies : privilégiez les haies libres ! Il vous faudra simplement respecter une bonne distance entre les arbustes et les planter en quinconce pour qu’ils apportent à vos massifs un joli fond savamment brouillon.

2. Observez votre terrain pour choisir des plantes adaptées

Il s’agit ensuite de connaître votre terrain afin de choisir vos fleurs en conséquence : faites un point sur l’exposition de votre massif et le climat de votre région, ainsi que sur la nature et la consistance de la terre (neutre, calcaire ou acide / lourde ou bien drainée). Un sol sableux ? Plantez des végétaux résistant à la sécheresse. Un sol plus argileux ? Privilégiez des fleurs ne craignant pas l’humidité. Aidez-vous, dans votre diagnostic, des mauvaises herbes qui poussent naturellement sur votre terrain… Une petite recherche sur Internet ou les conseils de votre pépiniériste et vous serez fixé sur les fleurs ayant le plus de chances d’y prospérer sans trop de soins !
Pensez aussi à jeter un coup d’œil aux jardins environnants pour observer ce qui semble pousser facilement dans votre voisinage !

3. Préparez le terrain pour votre parterre de fleurs

Le secret pour un parterre de fleurs sans entretien ? Des plantes qui s’y sentent bien ! Même si votre objectif est de jardiner le moins possible, il faudra tout de même soigner le démarrage. Commencez par bien désherber, travaillez le sol à la bêche, apportez de la matière organique (compost, fumier ou engrais vert), et vous aurez une bonne base pour permettre un enracinement optimal de vos fleurs.

Si le sol est mal drainé, incorporez-lui éventuellement graviers ou sable et, au moment de planter, arrosez généreusement en creusant, autour de votre plante, une sorte de cuvette permettant de retenir l’eau.

Et si pour vous faciliter la vie vous en profitiez pour (ré)aménager votre cabane de jardin ?

Vos outils de jardinage seront ainsi à portée de main. Vous pourriez même profiter de son toit pour récupérer l’eau de pluie au plus près de votre parterre de fleurs. Ingénieux si vous y intégrez quelques plantes coup de cœur, peut-être un peu plus demandeuses en eau que le reste de votre massif !

4. Pour un parterre fleuri sans entretien au fil des ans : des fleurs vivaces, couvre-sol ou qui se ressèment seules

Suite des opérations : le choix des fleurs et autres plantes pour votre massif. Vous serez nécessairement d’accord avec moi, elles doivent revenir SEULES d’une année sur l’autre. Sans entretien, on a dit !
Optez donc pour des fleurs vivaces, qui disposent d’organes souterrains subsistant en hiver, tels que rhizomes, tubercules ou bulbes. Géraniums vivaces, Acanthe mollis, Hélianthème, Lupin arborescent, Sedums… se feront un plaisir de vous offrir de nouvelles fleurs chaque année en vous demandant un minimum de temps ! Pensez aussi aux graminées (des fétuques bleues par exemple), aux bruyères, aux bambous (de préférence non traçants). Et si vous aimez les rosiers ? Craquez pour des Rosiers lianes ou un Rosa rugosa.

Autre astuce pour éviter trop d’entretien : les plantes couvre-sol. Bugle rampante pourpre, Œillet deltoïde, Saponaire de Montpellier, etc. : non seulement elles peuvent être bien jolies, mettant par ailleurs en valeur des plantes plus hautes, mais elles vous éviteront aussi de désherber ! Attention tout de même à ne pas vous laisser envahir (c’est le risque !) et de procédez de temps à autre à un petit arrachage en règle.

5. Choisissez des plantes adaptables et résistantes

Non seulement vos fleurs doivent revenir d’elles-mêmes chaque année mais elles doivent aussi être adaptables (elles seront moins difficiles quant au sol et à l’exposition au soleil) et résistantes au manque d’eau, aux maladies, etc. Lythrum salicaria, Geranium pratense, Echinacea purpurea, mais aussi Œillets, Millepertuis, Lavande, Glaïeuls, etc., appartiennent à cette catégorie de végétaux difficiles… à rater !

6. Et pour l’arrosage ?

Pour vous faciliter la vie, privilégiez des plantes vivaces. Rustiques et faciles à vivre, bon nombre d’entre elles sont également pratiques par leur capacité à se passer d’arrosage ! Et là, on atteint le summum du parterre de fleurs sans entretien. Parmi les plantes résistantes au manque d’eau, citons par exemple Rose trémière, Laurier rose, Sedum, Euphorbes, Achillées et Verveine de Buenos Aires. La liste est bien entendu loin, très loin d’être exhaustive !

7. Couvrir le sol de paillis et bien arroser la première année

Le « sans entretien », c’est bien… mais ça se mérite ! Comme indiqué précédemment, il vous faudra préparer correctement le terrain avant de planter votre parterre de fleurs magique ! Et une fois les végétaux en terre, vous devrez encore investir un peu de temps… afin d’en gagner considérablement ensuite. Vous voyez de quoi je parle ? Le paillage, ça vous dit quelque chose ? Il s’agit, une fois les plantations achevées, d’étaler une couche d’écorces broyées, de copeaux de bois ou de paillettes de lin entre elles. En évitant à la terre de se retrouver nue, vous vous épargnerez des heures de désherbage par la suite !

Le paillis offre d’autres avantages : il conserve au sol toute sa perméabilité à l’air et à l’eau (les plantes en sortent gagnantes !) et, surtout, limite l’évaporation de l’eau. Pailler permet donc de réduire les arrosages, quand ils sont nécessaires, au plus strict minimum.

Et pour profiter d’un parterre de fleurs sans entretien (ou presque) pendant de nombreuses années, il faut permettre à vos plantes de bien s’enraciner. Il vous faudra donc veiller à… bien arroser (même si vous avez paillé) la première année !

Pour créer un massif de fleurs sans entretien, le véritable secret est de vous mettre POUR DE VRAI au jardinage ! J’entends par là vous intéresser à votre terrain, le préparer au mieux, vous passionner pour les besoins des plantes et les choisir de manière appropriée, vous donner la peine de pailler et de bien arroser la première année. Oui, c’est bien ça : pour ne plus jardiner… jardinez !
Et si jamais vous y preniez goût, il vous sera toujours possible d’aménager un peu plus loin un jardin éducatif pour vos enfants !

Hélène

A voir aussi

Vous êtes intéressés par l’art de vivre en Duplex-Jardin® ?
Soyez les premiers avertis des nouveaux programmes dans votre région :