Envie de convivialité et d’échanger avec des personnes que vous croisez tous les jours sans peut-être vraiment les connaître ? Et si vous organisiez une « fête des voisins » ? Officiellement organisée en mai, toute autre date peut être envisagée ! Mais comment organiser cette fête des voisins ? Pour qu’elle soit réussie, rien de bien compliqué mais la nécessite d’y consacrer tout de même un peu d’énergie, même si vous habitez dans une petite copropriété a priori déjà conviviale. Il faut anticiper, faire en sorte que vos voisins aient envie de venir, puis encourager les contacts durant la fête. Voici donc 7 points clés pour une fête des voisins réussie !

1. Avant la fête

Une fête, ça se prépare, et pas le jour-même ! D’autant plus si vous y conviez des personnes que vous ne connaissez pas nécessairement. Étape numéro 1 : s’assurer que l’idée d’un tel événement puisse intéresser suffisamment de personnes.  Parlez-en à vos voisins lors d’une réunion de copropriété, au détour d’un couloir ou d’une rue, voire même en faisant du porte à porte ! Les enfants de la résidence ou de la rue peuvent être de bons alliés : débrouillez-vous pour vous les mettre dans la poche et leur donner envie de venir. Leurs parents suivront !
 
Si vous avez le sentiment que l’idée prend, choisissez une date bien en avance afin que chacun puisse s’organiser. Il y a la date officielle de la fête des voisins (en mai) mais n’importe quel autre jour peut faire l’affaire. 
 
Informez ensuite vos voisins de l’événement. Le bouche-à-oreille fonctionne très bien, certes, mais pour vous assurer que tout le monde est au courant, mieux vaut contacter chaque famille. Par téléphone, en vous rendant directement chez elles ou grâce à des affiches et des tracts glissés dans les boîtes aux lettres, rappelez les modalités pratiques qui y sont liées : date, lieu, éventuelle participation financière ou culinaire etc. Profitez-en pour vous excuser du bruit prévisible auprès de tous ceux qui ne viendraient pas. 
 

2. Quel format pour votre fête des voisins réussie ? 

Vos voisins semblent adhérer à l’idée ? Super ! Mais comment organiser une fête des voisins réussie, qui réponde aux envies de chacun ? En déterminant le « bon format » de cette petite fiesta. Essayez d’évaluer la moyenne d’âge des participants, la présence ou non d’enfants, les habitudes de chacun… La fête ne sera évidemment pas la même si vous avez majoritairement affaire à des personnes âgées, à des familles ou à des célibataires de 30 ans ! Tenez aussi compte du nombre attendu de participants, des risques de mauvais temps, des lieux dont vous disposez… Optez pour quelque chose de simple et de convivial : gros barbecue, pique-nique géant, buffet avec grande tablée… Quelle que soit la formule retenue, les terrasses, jardins et même coins barbecue de chacun peuvent parfaitement faire l’affaire. 
 
fête des voisins réussie

3. Bien choisir le lieu 

Pour une fête des voisins dont on se souviendra, le choix du lieu compte évidemment beaucoup. Evidemment, la sérénité d’un jardin propice à l’expérience. Mais vous pouvez aussi penser à un repas itinérant se déroulant chez plusieurs familles : l’apéro dans un jardin, le barbecue dans celui du voisin, le dessert encore un peu plus loin… Vous êtes nombreux ou n’avez pas trouvé d’âme charitable qui accepte d’ouvrir son chez soi à la fête ? Il est également possible de dresser une grande table dans la rue, en ayant pris soin au préalable d’avoir alerté la mairie et d’avoir obtenu les accords nécessaires pour bloquer la circulation le temps d’un après midi. Original ! À moins que vous ne préfériez louer une salle pour vous prémunir des éventuels aléas climatiques. Une idée judicieuse sachant que, dans tous les cas, il vous faudra prévoir une solution de repli en cas de mauvais temps. Prévoyez par ailleurs un endroit sécurisé où les enfants pourront jouer sans risque : vous éviterez d’avoir à les surveiller sans arrêt. 
 

4. Le repas : un point clé d’une fête de voisin

Comment organiser le repas de la fête des voisins ? Ayez deux mots en tête : simplicité et convivialité ! On pense tout de suite au barbecue accompagné de salades en tous genres. Mais s’il faut bien sûr prévoir des plats pouvant plaire au plus grand nombre, il peut être judicieux, si votre voisinage provient de divers horizons, de profiter de l’occasion pour découvrir des mets d’autres régions ou pays ! N’hésitez pas à recueillir les idées de chaque famille et à faire participer celles qui le souhaitent. 
Des producteurs non loin ? Pensez aussi à eux pour vos achats ! Un buffet avec des denrées locales peut aussi faire son petit effet. Alors oui, c’est plus cher de faire appel à un fournisseur extérieur. Mais vous pouvez proposer à vos voisins de participer financièrement au repas, à raison de quelques euros par personne. 
 

5. Pour une fête réussie, pensez à la déco !

Dans une fête, la déco fait énormément ! Prévoyez donc un petit budget pour ballons et guirlandes, fleurs sur les tables et jolies nappes. Tout cela risque de se prolonger en soirée ? Pensez à l’éclairage, que vous soyez dedans ou dehors : lanternes, lampions, bougies...
 
organiser fête des voisins réussie
 
Et si vous prévoyez de danser, n’oubliez pas d’installer une piste de danse !
 

6. Les animations

Manger, c’est bien. Mais si votre objectif est de créer une certaine cohésion dans le voisinage, mettre en place quelques animations peut être une bonne solution. Voici quelques idées en vrac :
  • Organisez des jeux extérieurs : pétanque, courses en sac, match de foot, petites piscines gonflables pour le bonheur des petits, comme des grands !
  • Installez sur quelques tables des jeux de société aux règles simples ou connues de tous. Sûre que vous aurez votre public !
  • Une chasse au trésor ? Demandez aux ados du quartier de l’organiser pour les plus petits… Une manière aussi de créer des liens intéressants (baby-sitting en vue) !
  • Fixez une heure pour prendre des photos de groupe. Tout le monde, adultes seuls, enfants, sérieux, grimaçants, etc. À vous de varier les thèmes ! Et que penseriez-vous de mettre en place un « photobooth maison » pour que chacun puisse repartir avec un souvenir de cette belle journée ? Quelques lattes de bois, une vielle valise, deux cagettes acceuillant des fleurs, une lanterne...et le tour est joué !

  • Pensez à la musique ! En simple fond sonore ou pour danser : les playlists devront être bien étudiées pour que tout le monde y trouve son compte.
 

7. La vraie clé du succès : l’organisation et la répartition des tâches

Organiser la fête des voisins. Ok. Mais comment faire pour qu’elle soit réussie ? 
Il faut évidemment penser à tout… mais aussi savoir s’entourer. L’idée est bien sûr de ne pas supporter, seul(e), toute la charge de travail. Cela permet aussi de créer, déjà avant la fête, une sorte d’esprit de groupe. D’ailleurs, si vous voulez mon avis, les préparatifs sont parfois encore plus amusants et générateurs de liens que la fête elle-même ! Et plus les personnes se sentiront impliquées, plus la fête aura du succès !
Après avoir fait la liste des participants et du matériel nécessaire (tables, chaises, couverts, barbecue, chaîne hi-fi, rallonges, parasols…), répartissez donc les rôles en amont de la fête : certains vous aideront pour la préparation, d’autres pour les animations pendant l’événement, d’autres encore pour ranger ensuite. L’idéal, c’est quand même de faire appel aux compétences de chacun. Untel est réputé pour ses barbecues mémorables : il sera chargé de la cuisson des saucisses. L’ado d’à-côté adore jouer les DJ : il sera peut-être ravi de s’occuper de la musique. Et si votre voisine est fleuriste, peut-être pourra-t-elle vous aider pour la déco… Demandez aussi à chacun d’apporter plat et boisson, en faisant évidemment l’inventaire au préalable des besoins et de ce que chaque famille peut fournir. 
Un véritable esprit d’équipe pourra ainsi s’installer, qui vous rapprochera inévitablement !
Et c’est bien le but, non ? 
 
Votre fête s’est bien passée, chacun est reparti enthousiaste… et après ? Il serait dommage que tout le monde retombe dans l’anonymat. Des intérêts communs ont sans doute été découverts, des possibilités d’entre-aides également. S’il semble évident que les uns et les autres se diront désormais bonjour un peu différemment, continuez d’échanger de manière plus profonde avec ces voisins, qui étaient si sympathique lors de la fête. Il faut que dure l’esprit…
 
Damien
 
Pour profiter de la convivialité de petites copropriétés où chacun se connait, découvrez le concept Duplex-Jardin® : une combinaison de 4 logements dans une même réalisation. Convivialité assurée !

Ces articles peuvent peut-être vous plaire